image de fond R-PUR Ignorer et passer au contenu

panier

Votre panier est vide

Explorer nos produits
Livraison offerte dès 80€ 🚛
Panier

Polluants dans les crèches : quels effets ont-ils sur la santé de nos enfants ?

15 May, 2024 11
Polluants dans les crèches

La pollution de l'air est au centre des débats depuis plusieurs années en France. Les centres de la petite enfance ne sont pas à l'abri, car la présence de polluants dans les crèches peut perturber la croissance des tout-petits. Quels sont les types de polluants présents dans les structures d'accueil de la petite enfance ? Comment peut-on limiter les perturbateurs endocriniens et protéger nos enfants ?

Polluants dans les crèches : un fléau à éradiquer

La pollution est présente partout, et même dans les crèches. Ces petites structures de la petite enfance accueillent des enfants en bas âge et surtout en plein développement.

Rappelons que le fœtus et les enfants sont les plus sensibles aux effets de la pollution sur la santé. La période des 1000 premiers jours de l'être humain commence dès la grossesse et se termine aux deux ans de l'enfant. Cette période est donc déterminante pour la santé du petit qui doit être protégé au maximum. Oui, mais…

L'air intérieur comporte plus de particules fines que l'air extérieur. La cause est que tous les objets de la vie quotidienne ne sont pas exempts de polluant, que ce soit dans les matériaux de construction du domicile, dans les meubles ou encore dans la décoration.

Les petits passent la plupart de leur temps dans des milieux clos, qui ne sont parfois pas toujours suffisamment aérés, que ce soit à la maison, dans les transports et dans les crèches.

Les polluants dans les crèches proviennent essentiellement des :

  • textiles (rideaux, peluches, moquette…) ;
  • les décorations ainsi que le mobilier ;
  • les équipements de crèches
  • les fournitures ;
  • les produits d'entretien pour assainir la crèche ;
  • les produits de toilette.

Les polluants dans les crèches sont généralement les mêmes que l'on retrouve dans la pollution intérieure des domiciles. On cite les COV ou les composés organiques volatiles, que l'on retrouve dans la peinture, la colle, les feutres, les produits d'entretien et les particules organiques telles que les bactéries, les champignons, les moisissures et autres spores.

Les particules fines provenant du pollen, les particules de diesel et les poils d'animaux sont aussi présents. Tous les polluants dans les crèches ne sont pas sans effet sur la santé des enfants. On note aussi un impact négatif durable sur leurs facultés d’apprentissage.

Rôle des perturbateurs endocriniens dans la petite enfance

L'OMS rappelle que la mauvaise qualité de l'air est la 3ᵉ cause de mortalité en France, juste derrière le tabac ainsi que l'alcool. En dehors de l'asthme et des maladies cardio-vasculaires, il existe un autre fléau d'ordre cognitif : le retard de langage dû aux perturbateurs endocriniens présents dans les jouets en plastique et dans les produits d'entretien.

Anne Lafourcade, ingénieure chimiste, explique que dans certaines crèches, on trouve jusqu’à quarante produits d’entretien, ce qui est totalement contre-indiqué. Claire Grolleau, quant à elle, présidente de l'association Label Vie qui accompagne 900 infrastructures d'accueil de la petite enfance, a fait remarquer que les crèches utilisaient du napalm pour tuer une mouche.

Dissiper les polluants dans les crèches

Le dernier rapport de l'ANSES, indique qu'un millier de substances sont suspectées d’être des perturbateurs endocriniens. Il est donc crucial d'éloigner les enfants des dangers que présentent les produits chimiques.

Il existe toutefois des solutions qui devront être mises en place et dissiper par la même occasion les polluants dans les crèches, comme :

  • l'utilisation d'aliments bio pour la cuisine ;
  • l'achat en vrac des denrées alimentaires au lieu de denrées emballées dans du plastique ;
  • bannir une bonne fois pour toutes, le réchauffage des barquettes en plastique dans les fours à micro-ondes ;
  • utiliser uniquement des ustensiles en inox, ou bien en verre trempé ;
  • acheter des mixers avec des bols en verre au lieu des bols en plastique ;
  • utiliser des produits d'entretien écologiques et revenir aux astuces de grand-mère, telles que le vinaigre blanc, le savon noir ou le nettoyage vapeur sans agents chimiques :

Le bicarbonate est un antiodeur efficace à utiliser dans les salles de change. Et, enfin, éliminer des jouets et des bacs à contenant en plastique pour les remplacer par des jouets et des bacs en bois, en tissu ou en carton.

La mise en place de toutes ces solutions permettra d'améliorer la qualité de l'air des enfants et de favoriser un meilleur développement.

 

Recevoir mon code de 20€

Et voilà, c'est fait 🌟

Votre proche vous a parrainé, et vous êtes proches de vous protéger au quotidien 🌟
Vous pouvez copier et renseigner votre code au moment du paiement en un clic